fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
ACTUALITÉS

Foot – Sélection : L’équipementier Hummel dans la mire de Jean-Jacques Pierre

Par : Jean Marvens Rochebrun

Suite aux informations confirmant la rupture implicite de la collaboration entre « SAETA » et les sélections de football haïtiennes, d’autres révèlent qu’une approche en bon terme aurait été initiée entre Jean Jacques-Pierre et une marque danoise Hummel pour un nouveau partenariat. Le problème pour une finalisation de ce rapprochement, serait le dossier du contrat avec SAETA.

Partenaire depuis 2013 avec la marque colombienne SAETA tout porte à croire que ce pacte arrive à ses fins. Ce qui mène au coach de la sélection sénior haïtienne, Jean Jacques-Pierre, avec ses grandes idées d’aider les Grenadiers pas seulement sur le coaching mais, aussi d’entreprendre de nombreuses négociations qui ont pour but de fortifier le football Haïtien dont la marque danoise Hummel est la cible de son projet d’envergure.

Si ça tenait aux échanges entre JJP et les responsables de Hummel, selon ce qui nous rapporte, l’accord serait déjà immédiatement officialisé. Cependant, il reste cette barricade à travers ce dernier partenariat avec SAETA dont sa rupture évasive laisse une analyse des termes afin d’identifier si aucune violation n’a été commise pour éviter une poursuite en justice de la société colombienne si tel est le cas.

Une chose est sûre : la Fédération Haïtienne de Football devrait donc être en mesure de signer un contrat avec un partenaire à la hauteur de ses ambitions financières, de façon à ce que les Grenadiers qui défendent les couleurs du bicolore ne se plaignent de cette instance mère, pour une mauvaise administration et le manque nécessaire à leur disposition non fournie.

Un dossier à suivre de très près.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Soutenez-nous en supprimant votre bloqueur de publicités