fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
Anniversaire

Jean Marvens Rochebrun, la plume de MSH célèbre une nouvelle pige

Par la rédaction

Rédacteur le plus prolifique à l’agence Médiasport Haïti depuis son arrivée, Jean Marvens Rochebrun souffle ce jeudi 24 juin 2021, un nouveau printemps. MSH saute sur l’occasion pour vous faire découvrir ce jeune talent.

Originaire de Petite Rivière de l’Artibonite, progéniture de Mariolita Joseph et Jean Garry Rochebrun qui était un grand peintre haitien. Il a vu le jour un 24 juin, soit le même jour que son idole, Lionel Messi. « J’adore Messi, je ne rate jamais ses matchs. » confie t-il.

Afin de meubler son cerveau, il s’est adonné à divers domaines : le journalisme à l’ISNAC (2018-2019), la compatibilité (2018), la mécanique auto (2018) et l’informatique bureautique (2021). Toutefois, c’est dans le journalisme où ‘il fait actuellement ses armes, d’où son précieux apport à MSH.

Marvens et le journalisme, une histoire qui date de quelques années. Passionné de foot, commentateur avéré, il avoue avoir été influencé par Emmanuel Legagneur et Walner Samedi avant de choisir d’en faire un métier. De là est également né un amour et une préférence pour la Radio Télé Ginen qui, d’après lui, ne néglige aucun événement.

Sa personnalité peut être résumée en trois S : Sage, sensible et serviable. Des qualités qui lui servent de cheval de route pour ses objectifs. Et qu’en est-il d’eux ? Il se voit analyste, commentateur, présentateur à la radio et à la télé dans un futur pas trop lointain. Cependant, il ne veut rien précipiter et s’attend à être apte au moment du grand saut.

Il a débuté l’aventure en journalisme parallèlement, ses études à l’ISNAC. Il a été repéré par BJM Hebdo auquel il a prêté sa plume. Par la suite, Yedasport à bénéficié de ses services, ça a duré plus d’un an avant qu’il ne débarque à MSH. Ce média représente beaucoup pour lui, ayant beaucoup appris tout en acquérant de l’expérience.

« Je souhaite que MSH devienne l’un des meilleurs médias d’un pays, peu importe si c’est avec ou sans moi. J’aimerais que les sacrifices de notre PDG soient payants » , a souhaité le rédacteur du premier trimestre de l’année 2021.

Quand à ces contemporains qui lui servent de sources d’inspiration, il en dénombre beaucoup : Rudy Bruggeman, son ancien professeur, Fred Andou, Shelove Perrin, Jean Pierre Etienne et Harold Domond. Il croit qu’il n’y a pas meilleur qu’eux.

Il existe tant de gens sans qui, estime t-il, il ne pourrait rien réaliser à travers l’écriture et ses études. Il cite sa marraine Nadige Charles Jean Pierre, Guerline et Sandy Rochebrun, sa mère, et les familles Casimir et Rochebrun. Raymond Ketel et Jephté Jean sont cités comme ceux qui lui ont permis d’évoluer dans l’écriture.

Le journaliste s’exprime sur la situation actuelle du sport local : « Il y a beaucoup de failles. En football, nous sommes très loin du but. On ne fait que se résigner », s’est-il plaint. Il en a profité pour saluer le travail des médias : « J’aime le travail des médias locaux, ils m’ont appris le vrai amour. Ils effectuent un travail sans trop grande satisfaction en retour. J’espère qu’ils ne lâcheront pas, » espère t-il.

Pour ce nouveau printemps, le staff de Médiasport Haïti s’empresse de formuler ses vœux de bonheur et de réussite à son rédacteur dévoué.

MEDIASPORT HAITI

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Soutenez-nous en supprimant votre bloqueur de publicités