GOLD CUPInterviews

Foot – Gold Cup : Gamaël Dorvil raconte son calvaire

Le sélectionneur Haïtien Jean-Jacques Pierre a fait appel à 30 joueurs dont Gamaël Dorvil figurait dans la liste pour préparer les matches de barrages de la Gold Cup. Pressé de porter les couleurs bicolores pour une première fois, le Ballon d’or caraïbéen a raté le train et s’est vu humilié par la Fédération Haïtienne de Football.

Par : Jean Marvens Rochebrun

Transféré cet été au sein du club Guadeloupéen de l’AS Gosier, Gamaël Dorvil a été sélectionné en équipe nationale A en prélude à la Gold Cup 2021. Cette convocation s’est transformé en un véritable cauchemar entre la FHF, le joueur et son agent.

Appelé pour effectuer le test PCR, le meilleur joueur du dernier CFU Championship tout proche du voyage pour la Floride, aux États-Unis.

« Lorsqu’on m’avait appelé pour me donner rendez-vous à radio lab pour effectuer le test de dépistage dû à la Covid-19, j’avais le sentiment que mon rêve d’intégrer la sélection haïtienne se réalisait enfin. Et j’ai même à deux reprises (24 et 27 juin) effectué ce test. Ce qui a augmenté ma confiance et ma joie, » a fait savoir Gamaël Dorvil.

Pour ce rendez-vous qui concerne l’état de santé des joueurs évoluant au championnat national haïtien sélectionnés, seulement deux (2) d’entre eux ont eu la chance de recevoir leurs visas de 3 mois. Ce qui veut dire qu’ils sont éligibles pour participer à la Coupe d’Or.

Et pourquoi les deux seulement parmi les quatre sélectionnés ? Gamaël dit ses vérités.

« Nous étions tous ensemble. Moi, Elyvens Dejean, Bicou Bissainthe et Alan Jérôme, nous attendons tous la suite au local du Don Bosco FC de Pétion-Ville. Puis, le jeudi 1er Juillet, Alan et Bicou sont partis à la conquête de leurs visas sans que moi et Dejean s’en aperçoive. Au retour, Bicou et Alan nous ont rien dit. lls nous ont rien fait part. C’est parce qu’on leur a ordonné de rien dire, » regrettent-ils.

Une déception pour Gamaël qui s’exprime au micro de Médiasport Haïti.

« Je ne sais pas si certains membres de la Fédération Haïtienne ou le staff technique de l’équipe haïtienne pensent que Gamaël va se comporter comme une star, et que donner un visa à Gamaël représente beaucoup. Je travaille énormément pour faire une grande carrière et pour tout donner peu importe sous la tunique je me trouve, » a lancé le joueur.

Gamaël vit un calvaire à Martissant

« Le pire dans tout ça, le jour où on m’a donné rendez-vous pour le test du 24 juin, j’ai passé une sale journée avec les gangs armés qui occupent la route de Martissant. Il m’ont fait prendre la route à pied mallette sur la tête. Un risque auquel je me suis exposé vainement, » s’en souvient-il.

MEDIASPORT HAITI

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Soutenez-nous en supprimant votre bloqueur de publicités